Le festival 2017 billeterie en Ligne Inscription Newsletter
FaceBookTwitterEn

GOING HOME

Théâtre National / Bruxelles

 

Théâtre
7 au 27 juillet
Relâche 13 et 21
10h45
Durée : 1h


Grandes émotions, images fortes et musique live pour ce récit à la première personne d’une migration à l’envers. La force d’un opéra rock au service d’un conte moderne en prise avec l’actualité, le tout accompagné d’images fascinantes venues d’Éthiopie.

L’histoire commence à Hambourg dans un parc et sous la neige. Il y a là un homme noir égaré, avec 5000€ à ses pieds. Le braquage a mal tourné, la police est venue l’arrêter. Tout le monde le regarde. Il se demande ce qu’il fait là. En quelques mots, le décor est planté : l’histoire de « Michalak l’éthiopien » s’offre à nous. Celle d’un jeune homme, adopté par une famille autrichienne, embarqué dans une histoire chaotique de Salzbourg à Addis Abeba. Il a fui ce pays qui n’est pas le sien et rêve d’argent facile, de femmes et de soleil. Mais ses illusions vont se heurter brutalement à la réalité. Ce spectacle à hauteur d’homme, au verbe lyrique, nous offre surtout à voir un combat contre la fatalité et un chemin d’espoir.

 


« Mise en scène avec fièvre par Vincent Hennebicq, Going Home défile en une heure de diamant brut. Inflammable, la performance de Dorcy Rugamba (Rwanda 94, Bloody Niggers) est le premier combustible d’un récit à la fois noir et lumineux, dur et touchant. Les pulsations de son jeu sont encore attisées par la musique live (et les compositions originales) de Vincent Cahay et François Sauveur. À la batterie ou au violon, ils embrasent le combat de Michalak contre la fatalité, ils exaltent les images vidéo d’une Éthiopie belle, lyrique, fière, loin du misérabilisme dont la parent habituellement les jumelles occidentales. »
Catherine Makereel – Le Soir

« Going Home joue sur les rythmes et les silences en immergeant le texte porté par le comédien dans des compositions originales et jouées en direct par Vincent Cahay au piano et à la batterie, et François Sauveur au violon et à la guitare. Le récit et la musique se complètent parfaitement et s’enrichissent en outre de projection vidéo. Plus que de simples illustrations, les images appuient le propos du conteur en prenant le contre-pied des clichés d’une Éthiopie pauvre et minée par les famines pour montrer le visage d’un pays plein de grandeur et de beauté. »
Didier Béclard - L'Écho

Une production du Théâtre National / Bruxelles, du KVS et du Festival de Liège.
Avec le soutien de La Chaufferie-Acte 1.
Remerciements : Philippe Meert, Thewodros Berhanu, Françoise Pastor, Dawitt, Popi Jones, Denise Maillot et Setual Ayele.

Texte et mise en scène : Vincent Hennebicq
Avec : Vincent Cahay (en alternance avec Maxime Van Eerdewegh), Dorcy Rugamba, François Sauveur
Scénographie et lumière : Fabrice Murgia et Giacinto Caponio
Vidéo : Olivier Boonjing
Costumes : Émilie Jonet 
Musique originale : Vincent Cahay et François Sauveur
Régie générale : Romain Gueudré
Création et régie son : Cédric Otte
Régie lumière et vidéo : Jody De Neef
Régie plateau : Lucas Hamblenne



:: CONTACT ::

Charlotte Jacques / Responsable diffusion
+32 (0)499 29 63 59 / cjacques@theatrenational.be
Juliette Thieme / Chargée de diffusion
+32 (0)486 53 17 31 / jthieme@theatrenational.be
www.theatrenational.be