Le festival 2016 billeterie en Ligne Inscription Newsletter
FaceBookTwitterEn

Programmation du Théâtre des Doms pour le Festival d’Avignon 2017

du 6 au 26 juillet 2017, relâche les 12 et 19.

Nous avons le grand plaisir de vous informer de la 16ème sélection du Théâtre des Doms dans le cadre du 71ème Festival d’Avignon et du 52ème Festival Off.
Cette édition sera composée de 11 œuvres spectaculaires, théâtrales, circassiennes, musicales et graphiques portées par 5 femmes et 6 hommes, issues de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui seront exécutées entre le 6 au 26 juillet.
Chaque année de très nombreuses candidatures, qui reflètent le dynamisme et l’excellence des scènes de Wallonie et de Bruxelles nous parviennent et le choix se porte sur des expressions fortes et représentatives de la singularité des artistes de notre fédération en son et en image, au casque et en parole, ancrées dans le réel comme dans le poétique, regardant le monde entier et faisant escale en territoire de la langue.

Alain Cofino Gomez et l'équipe des Doms


Image :  Graphie du spectacle vivant
Comme déjà pour l’édition précédente, un artiste graphique, ici une artiste puisqu’il s’agit de Dominique Goblet, accompagnera l’installation des compagnies du Festival Off des Doms et en donnera sa lecture personnelle au travers de la réalisation d’une fresque qui sera visible dans la cour du Théâtre pendant tout le festival (vernissage le 8 juillet).

Son : Aux casques !
Cette année nous sommes heureux de vous annoncer un nouveau partenariat, puisque le Théâtre des Doms sera présent à Villeneuve en Scène avec lequel il s’associe pour accompagner un dispositif destiné à l’espace urbain, Thinker’s Corner qui use du document d’archive et nous en donne un reflet altéré et médié par l’usage que fait l’acteur du casque audio.
Mais, les Doms seront envahis plus largement par des propositions où l’imaginaire audio sera au cœur de la relation entre le spectateur et l’acteur. Des acteurs enfileront des casques pour livrer des documents et des textes à peine entendus comme l’écho d’une trace invisible transformée par le corps de l’acteur comme dans Is There life on Mars ou Thinker’s Corner. Piletta Remix, en revanche, est un spectacle qui demandera au public de porter aux oreilles un appareillage audio pour qu’il entende une dramatique radio qui va naissante devant lui conviant l’univers radiophonique sur scène.

Musique : Une théâtralité de la chanson francophile
Deux spectacles de paroles et de musiques en prise directe avec un festival de théâtre. Des chansons françaises jouant sur le sensible des mots. Douceur et rythme se déploieront pour nous toucher, mine de rien, par petites touches pointillistes, mots à mots on se laisse embarquer par l’aventure amoureuse et métaphasique de Daisy Tambour comme par l’exotisme de proximité de Un Belge à Rio.

Francophonie : Haïti à l’honneur
Pour fêter les échanges entre la Belgique francophone et Haïti, nous recevrons l’auteur Faubert Bolivar dans un « Lundi en coulisse » qui lui sera entièrement dédié. Le public sera mis à contribution puisque c’est lui qui constituera le casting de cette lecture, avis donc aux audacieux lecteurs.

Chorégraphie : La danse métissée
C’est en Wallonie et à Bruxelles que se frictionnent deux cultures, celle d’une chorégraphe argentine et de ses danseurs coréens. Ayelen Parolin, installée depuis bien longtemps en Fédération, tente le pari de convoquer la mixité, d’abord entre l’ancien et le moderne, entre l’ancestral et le présent, entre le sacré et le profane.

Autisme et psychose : des spectacles empathiques
Dans L’Avenir dure Longtemps, Althusser, par le biais d’un texte qu’il a écrit pour témoigner de l’injustice de son internement, nous autorise à entrer dans son univers mental. Sans pathos et avec la lucidité coupante du penseur, nous sommes invités à nous rapprocher de son esprit obsessionnel et brillant et une porte nous est ouverte sur le monde de la psychose. Une autre porte sera aussi laissée entrebâillée pour nous donner à recevoir des témoignages de familles qui côtoient des autistes et des autistes eux-mêmes prendront la parole au travers d’acteurs qui nous livrent les documents qu’ils écoutent et nous retransmettent, dans Is There life on Mars, sans jugement ni analyse mais toujours au bord du poétique.

Écritures du réel : un théâtre témoin

Témoignage, autofiction et bien entendu écritures du réel seront donc au cœur du festival, avec notamment Tabula Rasa qui partant de l’expérience de la géographie intime de la table familiale, développe des scènes paroxystiques et douces-amères comme autant de touches de réalité qui conduisent une jeune femme à la disparition. Le deuxième volet de la trilogie que poursuit Riton Liebman jouera de nouveau de la réalité d’une vie exposée en public pour toucher encore plus intensément à l’intime universelle. Cette fois, après Liebman Renégat, dans La Vedette du Quartier, nous nous pencherons sur l’épisode cinématographique de sa vie, sa rencontre avec Bertrand Blier et avec Paris à 15 ans…
L’écriture du réel et sa retranscription par le biais de l’art sera aussi bien présente dans le geste graphique de Dominique Goblet qui observera l’installation des artistes de la fédération à Avignon, pour nous livrer l’intimité des coulisses et l’effervescence du Off aux Doms.

Mercis
Nous remercions la Fédération Wallonie-Bruxelles, Wallonie-Bruxelles International ainsi que la Promotion de Bruxelles et tous les partenaires qui nous permettent de mener à bien, dans les meilleures conditions, notre mission au service des artistes et de la diffusion internationale de leurs œuvres.
Nous remercions spécialement le Théâtre National, le Théâtre de Liège, le Festival de Liège, les Halles de Schaerbeek, le Théâtre de Poche et le Théâtre de l’Ancre pour leur chaleureux soutien.
Un immense merci enfin à nos partenaires, Villeneuve en Scène, le CDC-Les Hivernales, l’AJMi et L’Occitanie fait son cirque en Avignon.

Les spectacles
Les horaires annoncés sont susceptibles de subir des modifications.

 

 

:: PROGRAMMATION AU THÉÂTRE DES DOMS ::

10h30 : THÉÂTRE | L'AVENIR DURE LONGTEMPS de Louis Althusser | Adaptation & mise en scène : Michel Bernard | Avec Angelo Bison | Production : Théâtre Poème 2.
Cinq ans auparavant, il tue sa femme. Dans cette autobiographie, un des plus grands esprits de son temps, Louis Althusser, tente, mais en vain, de comprendre avec une honnêteté effarante un geste à jamais incompréhensible. Une performance à la frontière entre folie et hyper-conscience. À la place fragile où, en réalité, sont tous les Hommes. Ce spectacle a reçu de manière méritée le Prix de la critique du meilleur seul en scène 2016.

 
13h : THÉÂTRE – TOUT PUBLIC À PARTIR DE 8 ANS | PILETTA REMIX | Texte : Florent Barat | Adaptation et interprétation : Florent Barat, Émilie Praneuf, Benoit Randaxhe, Sébastien Schmitz et Michel Bystranowski | Production : Le Collectif Wow! | Avec l’aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, direction du Théâtre et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique | Soutien du Centre culturel Jacques Franck, de Woluculture, de la Compagnie Victor B, de WBI et de MoDul asbl, structure d’accompagnement et compagnie de création.
C’est une "fiction radio live" où l'invitation à venir découvrir l'envers du décor d'une création radiophonique. Tout y est fait pour et par le son : personnages, musiques, ambiances sonores et bruitages sont réalisés en direct et transmis dans les casques que portent les spectateurs. C'est du théâtre pour les oreilles, ou de la radio pour les yeux. Ou les deux.

15h : THÉÂTRE | IS THERE LIFE ON MARS ? de Héloise Meire | Scénographie : Cécile Hupin | Avec : Muriel Clairembourg, Jean-Michel D’Hoop, Léonore Frenois, François Regout | Production : Théâtre National Wallonie Bruxelles et Cie What’s Up ?! | Coproduction : Festival de Liège | Avec l’aide de la Fédération Wallonie/Bruxelles Service Théâtre et du Prix Henri Goethals - Fondation l’Estacade.
Exploration du spectre autistique grâce aux mots mais aussi par une mise en scène visuelle et sonore décalée, nous entraînant peu à peu dans une autre perception du réel. Une expérience théâtrale à l’image des personnes avec autisme qui bousculent en permanence nos codes et nous confrontent à nos propres modes de fonctionnement.

17h15 : THÉÂTRE | LA VEDETTE DU QUARTIER de et avec : Riton Liebman | Collaboration artistique à la mise en scène : Jean-Michel Van Den Eeyden | Production : Théâtre de l’Ancre / Théâtre de Poche.
Dans ce deuxième volet d’une trilogie autofictionnelle (Liebman Renégat), Riton nous parle de ses premiers pas, à treize ans, dans le monde sans pitié du cinéma. Un épisode de sa vie qui lui laisse des traces et qu'il traite avec une autodérision aussi singulière que bruxelloise. Son carnet de bord, livre autant l’histoire d’un jeune homme qui se prend les pieds dans les portes du paradis, que celle d’un enfant perdu dans un monde de faux-semblants ; le parcours unique du jeune protagoniste de « Préparez vos mouchoirs » de Blier.
 
19h35 : THÉÂTRE | TABULA RASA de Violette Pallaro | Avec : Laura Fautré, Clément Goethals, Thierry Hellin, Lara Persain | Production : Festival de Liège | Coproduction : Théâtre National Wallonie Bruxelles et MARS (Mons Arts de la Scène) | Avec le soutien de Théâtre et Publics, du Théâtre des Doms à Avignon et du Théâtre de la Cité à Marseille dans le cadre du projet «Résidence croisée-Écritures du Réel» | Avec l’aide du Théâtre du Public et du Centre Culturel des Riches Claires | Un projet soutenu et développé dans le cadre de la Chaufferie-Acte1.
Tantôt drôle tantôt grinçant Tabula Rasa parle de la place qu’occupe chacun d’entre nous au sein de la famille, d’un groupe social et de la société dans son ensemble. Au centre du plateau la table familiale autour de laquelle les protagonistes se réunissent et se situent dans la géopolitique de l’intime et du groupe… jusqu’au jour où naît le besoin de faire table rase.

21h30 : SPECTACLE MUSICAL | DAISY TAMBOUR d’Olivier Thomas | Tomassenko Trio | Avec : Catherine Delaunay, Laurent Rousseau, Olivier Thomas | Production : Rideau de Bruxelles / Thomas&Co asbl | Soutien et diffusion : La Charge du Rhinocéros | Avec l’aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service général de la création artistique.
Olivier Thomas, raconteur d'histoires en biais, déglingueur de mots, recycleur de notes et ses deux complices investissent la scène pour un moment poétique chanté, parlé, joué. Ce trio-là réveille en nous les enfants que nous avons été. Une perfusion de pur bonheur à mettre à portée de tous les publics. Risques de plaisir communicatif.   
 

 

 

:: PROGRAMMATION HORS LES MURS ::

Au CDC-Les Hivernales – Centre de Développement Chorégraphique
17h45 : DANSE | NATIVOS d’Ayelen Parolin | Chorégraphie Ayelen Parolin en collaboration avec Marc Iglesias | Avec : Jae Young Park, Jong Kyung Lim, Yong Sean Liu, Yong Seung Choi | Direction musicale et interprétation : Lea Petra, en collaboration avec Seong Young Yeo | Production : Théâtre de Liège, Korea National Contemporary Dance Company (KNCDC) | Coproduction : Théâtre Les Tanneurs, Théâtre National de Bretagne – Rennes & Cie Ruda asbl / Cie Ayelen Parolin.
Nativos part de la singularité de chaque interprète, jouant presque au départ sur une idée de personnages, de situations et de tonalités absurdes. En ressort un jeu d’ambiguïtés autour de certains clichés identitaires coréens, mêlé à une relecture des rituels chamaniques qui vient bousculer le rapport au rite, pour se resserrer ensuite sur les limites des quatre danseurs plongés dans une forme chorégraphique forcenée et obsessionnelle.

Festival Villeneuve en Scène
ART DE LA RUE – ESPACE PUBLIC du 10 au 22 juillet | THINKER’S CORNER | Concept : Dominique Roodthooft | Avec : Émilienne Flagothier, François Maquet (en cours) | Production : Cie le CORRIDOR | Coproduction : MétamorphoseS (Liège), Centre des Arts scéniques, Cifas (Bruxelles), en cours | Avec l'aide du LARAS - Research Laboratory in the field of Arts and Sciences (Bruxelles), du Théâtre de Liège | Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service Théâtre, de la Région wallonne / Service Emploi.
Le Thinker’s Corner ou « coin des penseurs » est un dispositif pour restaurer la pensée dans l’espace public sous une forme ludique et conviviale. En utilisant la métaphore du commerce, de jeunes acteurs, munis d'oreillettes et d'un micro et placés derrière des stands de démonstrateurs, relayent la parole de penseurs et intellectuels de la société civile, citoyens du monde, poètes, artistes, que le public choisira par hasard à l’aide d’une roue de la chance.

Sur l'île Piot, en partenariat avec La Grainerie et dans le cadre de « L’Occitanie fait son cirque en Avignon! »
11h : CIRQUE-DANSE du 10 au 23 juillet (relâche les 14 et 19) | PESADILLA de Piergiorgio Milano | Avec : Piergiorgio Milano et Nicola Cisternino | Aide à la dramaturgie : Elsa Dourdet, Florent Hamon | Production : Fondazione musica per Roma | Coproduction : Festival Torino Danza (Torino), Les Halles du Schaerbeek (Bruxelles) | Avec le soutien de : La Fédération Wallonie-Bruxelles, ERT- Fondazione Emilia Romagna Teatro (Modena), Le Prato Pôle National des arts du Cirque (Lille), Théâtre Marni (Bruxelles), Progetto Corpi e Visioni Teatro Asioli di Correggio (Reggio Emilia), Espace Périphérique Parc du la Villette (Paris), Fondation Piemonte dal vivo, Flic école de cirque de Turin, Kilowatt Festival San Sepolcro (Arezzo), Anghiari dance Hub Anghiari (Arezzo), Centre international de création des arts du Cirque Espace Catastrophe (Bruxelles), Le Garage 29 (Bruxelles).
Aux croisements du burlesque et de l’étrange, Pesadilla associe humour noir et mélancolie en racontant la fragilité d’un homme partagé entre un rêve les yeux ouverts et une vie les yeux fermés. Pesadilla c’est une chaise, un fouet, une paire de chaussures d'homme, une chemise, une cravate, un masque de chien, un vieil écran des années 70, un public imaginaire, un pistolet, des talons aiguilles, du désir, du flamenco, un panda… Ce spectacle s’inspire des travaux d’Hayao Miyazaki, Chuck Palahniuk et Terry Gilliam.

À l'AJMi, dans le cadre de l'opération « Têtes de Jazz »
MUSIQUE du 7 au 16 juillet | UN BELGE À RIO de Greg Houben| Avec : Greg Houben, Cédric Raymond, Lorenzo Di Maio, Osman Martins | Production : Allume la mèche | Coproduction : Wooha.
C'est en bourlinguant à travers le monde que Greg Houben puise son inspiration et décide de s'emparer de la langue française pour l'habiller de ses mélodies fortes et sans frontière. Il enregistre son premier album de chanson à Copacabana ! Un disque délicieux, rempli de joie de vivre. Si l’on décèle chez Greg des fragments de Mathieu Boogaerts, de Louis Chedid ou encore de Chet Baker, on lui remarquera une tendre singularité et une manière élégante et chaloupée de raconter sa propre histoire.

Les détails de cette programmation (visuel, lectures, débats, animations…) seront communiqués ultérieurement.