Le festival 2017 billeterie en Ligne Inscription Newsletter
FaceBookTwitterEn

Jean Berlificotte

Inti théâtre
Sortie de résidence / Théâtre - Jeune public dès 7 ans


VENDREDI 14 OCTOBRE À 19H

Jean-Philippe entre en première primaire. Il est impatient d’apprendre à lire et à écrire.
Mais rien ne se passe comme il l’imaginait. Les lettres s’emmêlent et les mots se troublent. C’est le brouillard dans sa tête. Il doute de tout, il se sent bête. Jean-Philippe devient Jean-Berlificotte. Mais il ne va pas se laisser démonter, même si ce n’est pas facile d’être un zéro quand on se rêve super-héros ! Rêveur et inventif, Jean-Berlificotte découvrira ses ressources pour inverser la machine.
Comment va-t-il se débrouiller pour ne pas rester à l’écart du chemin ?

Texte : Didier Poiteaux
Mise en scène : Sophie Museur
Distribution : Caroline Donnelly, Pierre-Paul Constant, Didier Poiteaux
Musique : Sigrid Keunen

http://intitheatre.be

Soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service Théâtre), de l’aide de la maison des cultures et de la cohésion sociale de Molenbeek, du Centre culturel de Braine-L’Alleud, de la Fondation Dyslexie, du Service culture de la commune d’Ixelles, de l’Espace Senghor/ Etterbeek, La Roseraie, le Théâtre des Doms, le Théâtre Gaston Bernard de Châtillon-sur-Scène.
La compagnie est en résidence administrative au Théâtre les Tanneurs.

En résidence du 2 octobre au 14 octobre
Présentation de fin de résidence le vendredi 14 octobre à 19h + Pique-nique partagé
Entrée libre sur réservation (04 90 14 07 99)

--------------------------------------
Sortie de résidence et pique-nique partagé - Mode d’emploi
L’entrée est libre pour tous les curieux, les amateurs et les bienveillants.
Le public qui veut prolonger l’expérience, apporte de quoi grignoter (sucré et/ou salé), nous offrons les boissons!
Après la présentation: échanges avec les artistes et partage de repas.
Réservation souhaitée.

--------------------------------------
3 questions à la Cie :
Où en êtes-vous de votre parcours artistique ?
Depuis sa création, nous explorons, au sein de la compagnie, la question de la langue et du langage. Leurs potentiels ludiques, émotifs et sensoriels. Les moyens pour le théâtre et l’oralité d’en être les transmetteurs, les véhicules. Quand nous nous adressons à un public uniquement adulte, nous aimons interroger les formes et transmettre les écritures les plus singulières, rythmiques et charnelles comme dernièrement avec la création du texte de Marcel Moreau «Un cratère à cordes ».
En nous adressant à un public incluant les plus jeunes, nous cherchons à parcourir et transmettre les divers aspects ludiques, et vitaux de la parole et du texte. Avec « Schlic de Schlac! » ce fut ceux de la poésie contemporaine. Avec  « Jean Berlificotte » en plus de traiter de la difficulté d’apprentissage, il s’agit de partager et jouer avec la musicalité des mots quand ceux-ci se tordent, se refondent à leur guise.
Parallèlement à ça, nous avons débuté une exploration du théâtre documentaire destiné à un public ado et adulte avec la création du seul en scène « Suzy & Franck». 

Résider aux Doms, pour trouver quoi ?
Nous serons au moment de la résidence en milieu de création. Elle permettra de développer la pertinence des partis-pris de mise en scène, de scénographie et de création musicale, d’en peaufiner la cohérence, d’en confronter l’évolution avec un public scolaire et adulte.

L’art au quotidien, c’est comment ?
Une fragile émulsion mêlant création, transmission et... administration (!! ), battue au fouet du temps, manquant toujours un peu.