Le festival 2017 billeterie en Ligne Inscription Newsletter
FaceBookTwitterEn
©Thibault Gregoire

LA ESCLAVA

Danse / Dans le cadre des Hivernales
Cie Ayelen Parolin

SAMEDI 25 FÉVRIER À 18H


Nous sommes esclaves de nous-mêmes, nous disent Ayelen Parolin et Lisi Estaràs. L’expérience de la vie donne beaucoup d’outils d’émancipation et un sentiment de liberté, mais ce sentiment peut n’être qu’une illusion. Inconsciemment, on se répète, on se coince dans certaines façons de penser et l’on se retrouve toujours devant les mêmes limites, et finalement, devant soi-même.
L’illustration en est ce solo dans lequel l’esclave, chargée d’une structure imposante, mais plutôt abstraite qui « empêche » le corps et, en même temps, qui le porte, le protège est hantée par elle-même, engoncée dans ses héritages multiples et cherche à exhumer sa propre histoire, son rapport au monde…
Confusions, possessions, contradictions et désir d’abandonner ce qui nous entrave traversent cette autofiction chorégraphique.

Le spectacle vient de recevoir le prix  "chorégraphie" de la SACD Belgique 2016

Concept & chorégraphie : Ayelen Parolin & Lisi Estaràs
Interprétation : Lisi Estaràs
Musique : Bartold Uyttersprot  
Dramaturgie : Sara Vanderieck & Olivier Hespel
Création lumière : Carlo Bourguignon           
Costumes : Dorine Demuynck
Objet scénographique : Nicolas Vladyslav

www.ayelenparolin.be & www.facebook.com/CieAyelenParolin/?ref=bookmarks

Production RUDA asbl
Coproduction : Charleroi Danses / Les Brigittines, Bruxelles / CDC Le Gymnase – Roubaix / Petites Scènes Ouvertes (PSO) Aide Fédération Wallonie-Bruxelles – Service de la Danse               
Soutien : WBI / WBT/D Accueil studio Hellerau – European Center for Arts, Dresden / Les ballets C de la B / Grand Studio, Bruxelles Remerciements à Clara Bauer, ainsi qu’à toutes les pièces qui ont nourri ce solo (Wolf, VSPRS, C(H)OEURS, Tauberbach, La Mancha, Primero/Erscht, No Wonder, Ladycock, Dans Dans).
Ayelen Parolin est en résidence de création pour 2016/2017 au Théâtre de Liège, est en résidence administrative au Théâtre les Tanneurs (Bruxelles) et est accompagnée par le Grand Studio (Bruxelles).


Tarifs : 16€ / 12€ / 8€ / 5€
Réservations auprès du CDC – Les Hivernales au 04 90 39 06 76

--------------------------------------
+ dès 17h : Vernissage exposition
THIBAULT GREGOIRE - PHOTOGRAPHIE


Journaliste de formation et spécialisé dans le secteur de la coopération au développement, Thibault Gregoire travaille pour de nombreuses ONG et institutions internationales. Ses reportages l’emmènent dans de nombreux pays de monde et, en 2002, il s'installe en Afrique où il délaisse peu à peu la plume pour le boîtier photo, ce sera ensuite l'Indonésie. En 2010, il rentre à Bruxelles et décide de consacrer son travail de photographe à la danse contemporaine. Il collabore aussitôt avec Charleroi Danses, ce qui lui permet de s'immiscer dans un large éventail d'univers chorégraphiques. Il photographie tant la scène francophone de Belgique que la scène internationale (Michèle-Anne De Mey, Pierre Droulers, Cie Mossoux-Bonté, Catherine Diverres, Raymond Hoghe, Trisha Brown Dance Company,...). Il se refuse toutefois à ne s'arrêter qu'aux spectacles, voulant élargir son travail sur la danse contemporaine à une sphère plus étendue. Cela se traduit par un intérêt particulier pour les répétitions et les formations, par des partenariats avec de jeunes chorégraphes, ou par un regard régulier sur la danse urbaine. Mais surtout sur une série de portraits de danseurs réalisés loin des plateaux et des performances, dans un face-à-face plus intime. Si cette série de portraits est un projet déjà bien avancé, il aimerait à présent ajouter une nouvelle perspective, à savoir se pencher aussi sur les écoles qui forment les danseurs professionnels.
www.thibaultgregoire.be