Le festival 2017 billeterie en Ligne Inscription Newsletter
FaceBookTwitterEn

LES FRANCOPHONIRIQUES II

4 rendez-vous dédiés à la francophonie
Du 15 au 18 mars


Géographie rêveuse, notre francophonie est poétique et onirique. Au-delà de constater l’immensité de son territoire, elle en propose la réinvention permanente. Notre petit festival, de taille humaine, proposera quelques moments singuliers de rencontre avec ce territoire symbolique où se croisent un nombre incalculable de cultures et de forces créatives. Cette édition, la deuxième, s’associe avec Conakry, capitale mondiale du livre 2017 (UNESCO), mais aussi avec le Théâtre 140 situé à Schaerbeek, commune populaire et pleine de diversités de Bruxelles. Nous questionnerons ensemble « Nos langues françaises » et leurs plasticités, nous échangerons des « Univers de mots » et donnerons à voir des paroles de la « Belgique francophone d’Avignon ». Un programme en patchwork, le tissu rêvé pour un drapeau, celui d’une nation de songes morcelés que l’on nommera francophonirique.

 

 

© Le Borgne

Ô TOI QUE J’AIME OU LE RÉCIT D’UNE APOCALYPSE

Lecture
Fida Mohissen - Cie Gilgamesh (Avignon)

MERCREDI 15 MARS À 18H


« Avec 18 années passées en France (en occident) baignant dans cette culture, converti à cette civilisation sans pour autant nier mes 27 années d’orient, je me sens le devoir de prendre la parole pour exposer avec objectivité et sans concession ce qui sépare
ces deux mondes, ces cultures mais surtout ce qui pourrait les réunir, de tenter de proposer des mythes d’aujourd’hui, de raconter des histoires, poser des rêves et rêver que ces rêves puissent devenir réalités, bref proposer des ouvertures à une situation qui nous mène tout droit dans le mur, dans cette apocalypse contemporaine.
Etre conscient d’une fatalité et vouloir à tout prix lui opposer des rêves.
L’islam, l’islamisme, l’identité liée à la religion, les perspectives de jeunes français liés d’une manière ou d’une autre à l’islam d’une part ; et ce que d’autres extrémistes en France nous préparent comme réponse, sans oublier le contexte mondial.
Face à tous ces constats aussi terrifiants les uns que les autres, nous devons nous, intellectuels, artistes, nous mobiliser pour faire des propositions de sortie de crise. » Fida Mohissen

Textes / Mise en scène : Fida Mohissen
Création musicale : Fawaz Baker / Michel Thouseau
Création sonore : David Couturier
Vidéo / espace numérique : Benoît Lahoz
Scénographie / Lumières : Fida Mohissen
Assistanat mise en scène : Amandine du Rivau
Avec (sous réserve) : Jean-Damien Barbin / Malik Faraoun / Raymond Hosni / Tewfik Jallab / Benoit Lahoz / Hala Omran / Cléa Petrolesi / Amandine du Rivau / Fawaz Baker (Oud/Chant Live) / Michel Thouseau (contrebasse/guitare électrique Live)

www.gilgamesh-cie.net & www.facebook.com/legilgamesh.compagnie/

Production : Cie Gilgamesh Théâtre
Co-production : Théâtre Jean Vilar - Vitry sur Seine / Théâtre de Poche - Bruxelles (en cours)
Soutiens : Studio Théâtre de Vitry / CED-WB (Centre des Ecritures Dram. Féd. Wallonie-Bruxelles) / Ad.Lib.diffusion (en cours)

Tarif : 1€ symbolique

 

 

LE FESTIVAL D’AVIGNON 2016: PAROLES DE BELGES

Projection documentaire / Cinéma Utopia
Film de Gilles-Ivan Frankignoul et Julien Bechara

JEUDI 16 MARS À 18H30


Mais que font les Belges à Avignon ?
Rencontre à l’issue de la projection.

Le festival d’Avignon est, depuis sa création, l’un des plus grands théâtres du monde. L’été dernier, ce sont quelques 1400 spectacles qui y ont été présentés chaque jour, pendant près d’un mois. Les Belges y sont présents en nombre, depuis longtemps, tant sur la scène que dans le public mais cette année, nos artistes francophones étaient plus nombreux que jamais. C’est pourquoi Gilles-Ivan Frankignoul et Julien Bechara ont planté leurs caméras autour du  lieu de ralliement qu’est le théâtre de la FWB à Avignon, le Théâtre des Doms. Ce documentaire propose un état des lieux de la création en FWB et de son rayonnement à l’étranger.

Tarif : 4€

 

 

© Alain Cofino Gomez

UNIVERS DES MOTS 2017

Lecture / Écriture / Vidéos
Cie La Muse (Guinée) / Cie Paupières Mobiles (France)

VENDREDI 17 MARS À 19H


Depuis 2012, à Conakry, en Guinée, le festival de théâtre « Univers des mots », porté par la Compagnie La Muse défend les écritures contemporaines en Afrique. Il accueille en résidence de jeunes auteurs africains qui viennent confronter leurs écritures au plateau, accompagnés d’une équipe d’acteurs dirigée par deux metteurs en scène (l’un venant du Nord et l’autre du Sud). « Univers des mots » est de nos jours le seul festival de théâtre, ou plus simplement le seul évènement de théâtre à caractère international se déroulant en Guinée. L’édition 2017 sera particulière pour deux raisons. La première découle de la nomination du nouveau directeur artistique en la personne de Hakim Bah. L’ensemble de l’équipe souhaite développer les rencontres entre les artistes du Nord et du Sud au sein du festival. La deuxième particularité est que cette édition est un événement phare de la célébration de Conakry, capitale mondiale du livre 2017 de l’UNESCO. Le Théâtre des Doms accueille une rencontre entre les auteurs sélectionnés pour « Univers des mots ». La thématique de cette année est Migr’Actions. L’occasion pour les artistes de l’édition 2017 de se présenter, de rencontrer le public et les professionnels, de présenter le festival et de faire écouter les témoignages audio qui constitueront la matière première de leurs textes. Ces témoignages ont été réalisés auprès de migrants guinéens qui ont fait le choix de revenir en Guinée et en collaboration avec l’Organisation Internationale de la Migration. Les artistes ne pouvant être présents nous feront parvenir des vidéos de leur projet.


Auteurs : Stéphane Arcas (Belgique) / Julie Gilbert (Suisse) / Gustave Acakpo (France/Togo) / David Ilunga (République démocratique du Congo) / Ibrahima Bangoura (Guinée) / Edouard Elvis Bvouma (Cameroun) / Martin Belmar (Québec)
Auteur et directeur « Univers des Mots » : Bilia Bah (Guinée)
Auteur et directeur artistique « Univers des Mots » : Hakim Bah (Guinée)
Metteur en scène : Cédric Bossard (France/Togo)

http://universdesmots.weebly.com & www.facebook.com/luniversdesmots  

Tarif : 1€ symbolique

 

 

© Serge Gutwirth

NOS LANGUES FRANÇAISES

Lecture en duplex
Par les élèves du Collège Joseph Viala (Avignon) et l’école Fernand Blum (Bruxelles)
En duplex et en partenariat avec le Théâtre 140 (Bruxelles)

SAMEDI 18 MARS À 18H


Aurélie et Aminata font la navette entre Bruxelles et Avignon depuis le mois d’octobre. Elles dirigent en sous-marin un atelier de pratique artistique nommé « Nos langues françaises » où elles proposent conjointement à des élèves de Schaerbeek et d’Avignon de visiter le bruxellois, le provençal, le wallon et autres langues qui côtoient les territoires francophones. Riches de ces découvertes, et de leurs identités différentes, les élèves inventeront un nouveau langage commun à partager.
Inventeurs, les élèves seront aussi auteurs et interprètes de leurs propres textes.
Le 18 mars 2017, la magie du Web réunira en direct les deux écoles, sur la scène du 140 d’une part et celle des Doms d’autre part. Une distance de plus de 1000 kilomètres, escamotée par la francophonie.
Le concert d’ouverture de l’Orchestre d’un Jour du Festival Kidzik lancera la soirée, qui sera filmée intégralement et retransmise en direct des Doms.

"Peut-on se comprendre pleinement lorsqu'on parle la même langue ? Et si cette même langue devient plurielle, comment communiquer : Existe-t-il une seule langue française ? Particularités régionales, accents, patois, français des pays étrangers, français des Dom-Tom... Autant de richesses à explorer, sans fond ni fin.
Que se passe-t-il quand un Avignonnais rencontre un Bruxellois ? Les yeux se jaugent dès que les langues se délient. Et parfois c'est le drame... rires, incompréhensions, malaises. Ah quand les mots nous jouent des tours...
Mais alors... pourquoi ne pas créer notre dialecte, celui qui sera l'arc-en-ciel entre Bruxelles et Avignon ?
Notre français : notre Brugnonois !"

Animatrices francophonirique : Aurélie Vauthrin et Aminata Abdoulaye
Enseignante de l'athénée Fernand Blum : Virginie van Camp
Enseignante du collège Joseph Viala : Emmanuelle Vilain


Tarif : 1€ symbolique