Le festival 2017 billeterie en Ligne Inscription Newsletter
FaceBookTwitterEn

Le petit festival avec la langue

Les Francophoniriques III
Une semaine dédiée à la francophonie
Du 20 au 24 mars


En partenariat avec la Garance-Scène nationale de Cavaillon & les Hivernales-CDCN d'Avignon.


Géographie rêveuse, notre francophonie est poétique et onirique. Au-delà de constater l’immensité de son territoire, elle en propose la réinvention permanente. Notre petit festival, de taille humaine, propose quelques moments singuliers de rencontre avec ce territoire symbolique où se croisent un nombre incalculable de cultures et de forces créatives. Un programme en patchwork, le tissu rêvé pour un drapeau, celui d’une nation de songes morcelés que l’on nommera francophonirique.

 

 

Mardi 20 mars

Francophonika
Univers des mots
On m'a donné du citron

Mercredi 21 mars

Francophonika

Vendredi 23 mars

À travers l'autre
Congo Eza

Samedi 24 mars

Et si Brel était une femme...
10 sur 10 pièces francophones

Mardi 20 mars

Pour cette journée internationale de la Francophonie, le voyage dans la langue sera riche. On commence à Cavaillon avec un concert numérique participatif. On poursuit à Avignon, aux Doms, par une proposition multiple guinéenne (exposition, lecture, film, rencontre et buffet) suivie d'une lecture performance.

À la Garance à Cavaillon
14h / Concert numérique participatif - à partir de 12 ans

(14h > 16h animations + 16h > 17h spectacle)

Francophonika
Les Daltoniens

Francophonika est un projet mêlant arts numériques et cultures urbaines. Le public se fait le créateur d'une matière sonore, textuelle et visuelle en participant à plusieurs modules d'animations numériques.
Cette matière est ensuite réunie pour composer dans la foulée un spectacle virtuel. Le public assiste au résultat final: Francophonika, un spectacle sous forme de battle-performance unique en son genre où 1 Vdjayer et 1 beatmaker vont utiliser la matière produite par le public pour défier les artistes sur scène. Qui du public ou des pros aura le dernier mot?

Au-delà d'une performance musicale et vidéo, l'objectif est bien de créer une résonance entre les différents citoyens de différents territoires francophones (Belgique, France, Afrique, Suisse, Québec, etc...) mais aussi de contribuer à la mixité sociale des territoires, en mettant en musique et en image des textes, des paroles, des accents, des expressions locales, sur un sujet commun: la richesse de la langue francophone grâce à la diversité culturelle et sociale des citoyens qui la compose.

Metteur en scène: Yannick Guégan
Beatmaker/danseur: Cali
Beatboxeur: Gaspard Herblot ou Miclee
Slameur/slameuse: Gaspard Herblot ou Joy
V-Djayer: Dj Eskondo ou Younes Ayoute
Régie lumière: Christian François
Régie son: Kevin Pauwels

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (secteur pluridisciplinaire) et Wallonie Bruxelles International. En partenariat avec la Fabrique de Théâtre, le Théâtre des Doms, le Théâtre Varia, Cité Culture, le Centre culturel d'Evere, la Cie des Nouveaux Disparus et Pierre de Lune.

daltoniens.eu

Réservations auprès de la Garance: 04 90 78 64 64
Tarif unique: 10€ (atelier + concert)
Reversés à l'association "Deux euros cinquante"


Au Théâtre des Doms
19h / Exposition, lecture, rencontre, film

Univers des mots 2018


En mars 2017 le Théâtre des Doms a accueilli Univers des Mots pour le lancement de sa 4ème édition s'inscrivant dans l'événement Conakry, Capital Mondiale du Livre. Des auteurs de France, du Cameroun, de Belgique, du Burkina Faso, du Québec, du Bénin, de la Suisse, du Liban, de la Guinée ont été réunis autour du thème "Nos Migr'actions".

Les auteurs accueillis en avril 2017 en résidence d'écriture à Conakry sont partis de matériaux de témoignages de migrants qui ont fait le choix du retour, mais aussi de reportages de clandestins d'autres continents pour alimenter leurs écritures.

Les textes terminés ont ensuite été confrontés à l'épreuve du plateau pendant trois semaines (16 octobre au 4 novembre 2017) de chantiers avec des metteurs en scène de France, Guinée, Togo, Belgique et Suisse. Du 5 au 12 novembre 2017 s'est tenue une semaine riche et dense de festival avec un cycle de présentation des maquettes issues des chantiers, des lectures, des spectacles (théâtre, performance, musique, conte, humour, cirque...), etc.

En mars 2018, le Théâtre des Doms accueille de nouveau l'équipe Univers des Mots pour une exposition (dessins, photos...) sur l'édition 2017, suivi d'une soirée rencontre/lecture et d'un buffet consacré à la Guinée.

universdesmots.weebly.com


20h / Buffet guinéen
Plat unique + dessert: 5€ (sur réservation 04 90 14 07 99)


21h / Lecture Performance
2ème chantier - à partir de 16 ans

On m'a donné du citron, j'en ai fait de la limonade #2


Après un 1er chantier, en janvier 2018 au Centre Culturel Franco-Nigérien de Niamey, dans lequel Aminata Abdoulaye, Aurélien Arnoux et Laetitia Ajanohun inviteront une bande de comédiennes et de danseuses à venir travailler avec eux autour de la question de la représentation du Corps Noir dans l'imaginaire contemporain.
Après ce premier laboratoire à aborder le plateau en tentative performative et musicale, viendra le temps de l'écriture. Nous savons déjà qu'il sera question de désorganiser la genèse pour reprendre les termes de Sony Labou Tansi. Désorganiser la genèse et renverser la vapeur, réinventer une création en mots esprits vagabonds et à l'articulation sablée.

"Au commencement, Dieu

-Hama, jeune femme peule de 32 ans, vraiment choco, élégance à tous les étages, fan de Joséphine Baker et de Beyonce, chambardement, assemblage de chaos, plus remue-ménage que fatras, tohu-bohu inlassablement questionné, questionnant, bien plus vaste que cette chose totalement accidentelle que l'on nomme identité et que l'on coiffe de nationale, politique, sexuelle, religieuse-

créa la scène, vaste cour de récréation, de recréation où la représentation explore ses lisières, déplace sa périphérie.Et Dieu dit "Allumez-moi ces projos et ..."

C'est avec une première ébauche du texte qu'Aminata, Laetitia, et Samuel s'installent aux Doms pour donner un premier souffle à cette matière.

Initiatrice, inspiratrice, comédienne: Aminata Abdoulaye Hama
Autrice, metteure en scène: Laetitia Ajanohun
Musicien, compositeur, comédien: Samuel Padolus


Tarif: 5€ la soirée (Univers des mots + On m'a donné du citron)
Reversés à l'association "Deux euros cinquante"


Mercredi 21 mars

À la Garance à Cavaillon
19h / Concert numérique participatif - à partir de 12 ans

(19h > 21h animations + 21h > 22h spectacle)

Francophonika
Les Daltoniens

Francophonika est un projet mêlant arts numériques et cultures urbaines. Le public se fait le créateur d'une matière sonore, textuelle et visuelle en participant à plusieurs modules d'animations numériques.
Cette matière est ensuite réunie pour composer dans la foulée un spectacle virtuel. Le public assiste au résultat final: Francophonika, un spectacle sous forme de battle-performance unique en son genre où 1 Vdjayer et 1 beatmaker vont utiliser la matière produite par le public pour défier les artistes sur scène. Qui du public ou des pros aura le dernier mot?

Au-delà d'une performance musicale et vidéo, l'objectif est bien de créer une résonance entre les différents citoyens de différents territoires francophones (Belgique, France, Afrique, Suisse, Québec, etc...) mais aussi de contribuer à la mixité sociale des territoires, en mettant en musique et en image des textes, des paroles, des accents, des expressions locales, sur un sujet commun: la richesse de la langue francophone grâce à la diversité culturelle et sociale des citoyens qui la compose.

Metteur en scène: Yannick Guégan
Beatmaker/danseur: Cali
Beatboxeur: Gaspard Herblot ou Miclee
Slameur/slameuse: Gaspard Herblot ou Joy
V-Djayer: Dj Eskondo ou Younes Ayoute
Régie lumière: Christian François
Régie son: Kevin Pauwels

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (secteur pluridisciplinaire) et Wallonie Bruxelles International. En partenariat avec la Fabrique de Théâtre, le Théâtre des Doms, le Théâtre Varia, Cité Culture, le Centre culturel d'Evere, la Cie des Nouveaux Disparus et Pierre de Lune.

daltoniens.eu

Réservations auprès de la Garance: 04 90 78 64 64
Tarif unique: 10€ (atelier + concert)
Reversés à l'association "Deux euros cinquante"

Vendredi 23 mars

Un parcours au sens propre comme au figuré dans une double proposition de cultures urbaines francophones.

Au CDCN Les Hivernales (Avignon)
19h / Duo de danse hip-hop / contemporain - Étape de travail

À travers l'autre
Cie Les Mybalés


Les deux danseuses de Les Mybalés sont liées par une histoire commune et une complicité profonde grâce à leur relation de jumelles. Cette gémellité les unit d'autant plus qu'elle joue une place prépondérante dans leur vie. Vécu comme une évidence, leur duo est leur force. D'origine congolaise, elles ont reçu des noms traditionnels issus de leur tribu qui désigne l'ordre de la venue au monde des jumeaux (Mboyo -Boketshu région de l'Equateur, Maboso-Magongo de la Province Orientale). Elles sont une grande source de joie et de bénédiction pour leur famille, que cette dernière célèbre chaque fois que toute la famille est réunie.
La gémellité véhicule différentes symboliques d'une culture à l'autre et est source de mythes et de croyances variés. Dans d'autres ethnies africaines, elle représente un grand malheur, tandis qu'en Asie elle est signe de protection.

Dans la continuité de leur premier spectacle Illusion, Les Mybalés explorent ces représentations si différentes d'une culture à l'autre. Elles interrogent les jumeaux sur leurs sentiments, leur manière de vivre et leur construction identitaire. C'est une profonde démarche, pour comprendre et comparer les différentes relations entre jumeaux, qui nourrira leur spectacle des émotions et sentiments qui les lient.

Présentation de 15 minutes suivie d'un bord plateau (échange avec les artistes)

Chorégraphes et interprètes: Doris et Nathalie Bokongo Nkumu


Production Lezarts Urbains
Coproduction Bozar, Centre Culturel Jacques Franck, Pianfabriek Citylab Soutien KVS.

Première du spectacle en juin 2018 à Bozar (Bruxelles)


Au Théâtre des Doms

20h / Pause salée

Après la présentation des Mybalés, le public et les artistes vont des Hivernales aux Doms pour un p'tit en-cas (offert) avant de plonger dans la poésie performée de Congo Eza.


20h30 / Performance slammée à trois voix

Congo Eza


Trois voix fortes, singulières, deux poétesses et un rappeur se rejoignent pour questionner leur rapport particulier au Congo, à la Belgique, à cet entre-deux réceptacle de leurs identités, leurs imaginaires multiples. Congo Eza c'est aussi "comment être un enfant du Congo dans le pays de Tintin". Joëlle Sambi, écrivaine et activiste a grandi entre Kinshasa et Bruxelles, Lisette Lombé, slameuse de mère belge et de père congolais a grandi à Namur et vit à Liège, Badi est un rappeur Bruxellois. Ils offrent une vision sensible, cocasse et sans concession, qui questionne l'appartenance, lève le voile sur l'intime et le politique.

Avec Lisette Lombé, Joëlle Sambi et Badi.
Dramaturgie & mise en scène: Rosa Gasquet.

Production Lezarts Urbains
Coproduction Pianofabriek Citylab, Midis de la poésie, Afropolitan festival (Bozar).

lezarts-urbains.be

Tarif: 5€ la soirée (À travers l'autre + Congo Eza)
Reversés à l'association "Deux euros cinquante"


Samedi 24 mars

Une journée consacrée à l'écoute de textes ou de chansons qui célèbrent la langue française.

Au Théâtre des Doms
16h / Lectures et discussions

10 sur 10 Pièces francophones à jouer et à lire

Par les élèves du Collège Joseph Viala (Avignon) et les étudiants du Conservatoire du Grand Avignon
En présence des auteurs Emanuelle delle Piane (Suisse) & Paul Emond (Belgique) & de Jan Nowak, fondateur de DramEducation (Pologne)

DramEducation, Centre International de Théâtre Francophone en Pologne a mis en place l'opération "10 sur 10" qui propose aux jeunes qui apprennent la langue française de jouer des pièces contemporaines francophones. Pour cela, 10 auteurs francophones ont été invités à écrire 10 pièces de 10 pages pour 10 jeunes comédiens.

Nous avons proposé aux élèves du Collège Viala et aux étudiants du Conservatoire d'Avignon de s'emparer de certains de ces textes (et même d'un texte inédit, pas encore publié) et d'en faire une mise en lecture.

10sur10.com.pl

Entrée libre sur réservation (04 90 14 07 99)


Dès 18h30
Bar et petite restauration


Au Théâtre des Doms
20h / Concert - tout public

Et si Brel était une femme...


Iris Munos Après un grand succès de répertoire Piaf, Iris Munos a décidé de continuer le chemin de grands noms de la chanson française. Elle choisit d'interpréter Jacques Brel et de préparer un spectacle intitulé Et si Brel était une femme...
Vingt chansons dans de nouvelles interprétations où Iris Munos ne cherche pas à reproduire, mais tente de s'approprier la voix intérieure de Brel afin de la rendre féminine, différente. Un concert qui donne une vision plus riche et large de ce qui était et est toujours l'un des plus grands chanteurs du XXème siècle. Et finalement, Brel était-il misogyne? N'avait-il pas quelque chose de féminin en lui? Peut-être même était-il une femme dans le corps d'un homme? Le spectacle n'apporte aucune réponse, mais permet de se demander comment serait le monde de la chanson si Brel était une femme?

Chant et interprétation: Iris Munos
Piano: Marta Torebko
Régie: Jan Nowak
Lumière: Malgorzata Szablowska
Costumes: Natalia Rejszel


https://blog-a-iris.jimdo.com

Tarif: 5€
Reversés à l'association "Deux euros cinquante"

L'association "Deux euros cinquante"

Toute la recette du festival Francophoniriques sera reversée à l’association belge «Deux euros cinquante» créée par les artistes Marie-Aurore D'Awans et Itsik Elbaz pour venir en aide aux réfugiés sur Bruxelles.

Deux euros cinquante: c'est la somme moyenne nécessaire pour constituer un repas équilibré à offrir à un réfugié. Ce mouvement citoyen concentre son action sur l'aide alimentaire.


Une entrée à 5€ permettra d’offrir 2 repas...


"Deux euros cinquante", c'est la somme moyenne nécessaire pour constituer un repas équilibré à offrir à un réfugié actuellement pourchassé partout dans Bruxelles mais surtout autour de la Gare du Nord et du parc Maximilien.
Ce groupe concentre son action sur l'aide alimentaire uniquement.
Nous nous proposons de récolter de l'argent afin de faire des courses alimentaires dont nous ferons des paquets individuels à remettre aux réfugiés.
La constitution de ces paquets dépendra des besoins.
Nous ne sommes pas une association professionnelle mais un mouvement citoyen.
Nous ne sommes affiliés à aucun parti politique et ne le serons jamais.
Notre but est de donner un coup de main, le plus efficace possible, aux associations déjà existantes telles que Belgium Kitchen.
Nous aiderons ceux qui en ont besoin dans le calme et l'organisation.


ITW de Marie-Aurore d'Awans sur la RTBF